Type to search

News FR

Coup de gueule contre Bercy et EMI Music France

Share

Fan absolu de Depeche Mode, j’avais pris mes billets à 60€ pour le concert du 20 janvier 2010 à Bercy.

J’ai déjà à de nombreuses reprises réalisé des captations vidéo pour de nombreux artistes internationaux à l’Olympia ou La Cigale entre autre. Je connais bien donc de nombreuses salles de concert à Paris pour y travailler regulièrement. Cependant Bercy est la seule salle où je n’étais jamais allé. C’était donc pour moi un réel plaisir de découvrir Bercy pour un évènement aussi important pour moi que le concert de Depeche Mode.

Pour cette occasion, j’ai demandé 6 mois à l’avance une accréditation presse à EMI Music France afin de réaliser quelques clichés et si possible une interview du groupe. Je les avais déjà contacté pour la même raison lors du concert de Depeche Mode au Stade de France le 26 juin 2009. Et je dois bien avoué que c’est la première fois que je me heurte à un service presse et que l’on refuse à GuitareTV l’autorisation de faire quelques photos. Alors que la plupart des sociétés de production et labels nous contacte pour assurer notre présence pour leur artiste, EMI daigne à peine nous répondre, ne nous accordant pas d’accréditation.

Devrions nous rappeler que les sites internet et productions à spécialisation musicale comme GuitareTV sont là pour défendre et mettre en avant les artistes et relayer les moments magiques et extraordinaires que tous ces artistes nous offrent au travers de leurs concerts?

Soit, je décidais alors de me rendre au concert en simple fan accompagné de ma femme, prenant avec moi quand même et comme tout le monde un petit appareil photo compact. Après tout Depeche Mode eux même, au travers de leur site officiel nous invite à poster les photos que nous avons faits durant les concerts. J’avais donc envi moi aussi de faire partager mes photos.

Le moment venu, je rentre à Bercy. Pour ma part, je n’ai eu droit à aucune fouille, et je m’installe donc à ma place après 6 mois d’attente. Il est 20h53 et il ne reste que 7 minutes avant l’arrivée de Depeche Mode sur le scène. La tension est palpable. Je décide alors de sortir mon appareil pour faire un cliché de leur entrée. TOUTES les personnes autour de moi possédaient des appareils photos et des cameras HD et les flashs crépitaient déjà partout dans la salle. A ce moment je me fais littéralement agréssé par un vigile de Bercy qui tente de me prendre mon appareil photo des mains. Refusant de lui donner mon appareil, il appelle deux autres vigiles pour m’expulser dehors. J’ai tenté, comme à mon habitude avec beaucoup de politesse, de leur expliquer que je voulais juste quelques clichés pour illuster mon article sur le concert. Mais cette personne hyper agressive avait plus envi de se battre que de m’ecouter. Les deux autres vigiles arrivent et me sortent de la salle. Je leur explique ce qu’il vient de se passer et me laissent regagner le concert en me confisquant tout de même mon appareil. Eux ont étés très professionnels mais je me serais bien passé de leur ironie sur le fait que je venais de rater le début du concert…

Alors évidement on pourra toujours excuser Bercy qui note sur les tickets l’interdiction de faire des photos ou de filmer, ce qui est louable sauf que dans ce cas présent, ce sont les artistes eux même qui nous invitent à faire des photos du concert pour les partager sur le site officiel du groupe.

On pourra aussi excuser le service de relation presse de EMI Music France qui ne veulent pas prendre le risque que les médias fassent mauvaise presse de leurs artistes, à l’heure où la presse people devient de plus en plus trash, sauf qu’ils empèchent aussi les médias passionnés de musique de faire de la bonne presse pour leur artistes.

En 12 ans de métier dans la musique, je comprends parfaitement tout cela.

Cependant depuis douze ans, l’adsl est arrivé ainsi que les appareils photos compacts, les caméras miniatures HD et bien bien sûr Youtube sans parler des nouveaux téléphones qui font tout ça très bien. Il y a donc fort à faire pour faire évoluer et adapter les métiers de la musique à ces nouveaux environnements technologiques et je ne vais pas m’étendre sur ce sujet, ce n’est pas le propos de mon article.

En revanche, je fais remarquer que de tous les artistes que j’ai rencontré, à l’image de Depeche Mode qui propose de mettre nos photos sur leur site, personne ne se choque que les photos ou les vidéos de leur concert ne circulent de manière virale sur les sites communautaires car c’est avant tout une très bonne publicité (en tout cas pour les artistes qui ne sont pas ivres mort sur la scène et là encore ça leur fait quand même de la pub). Car n’oublions pas que la publicité fait défaut à tous les artistes connus ou débutants à une époque où les grands labels hurlent, comme on a pu le voir encore au dernier NRJ Music Awards cette semaine, que les ventes d’album vont très mal. En même temps, si les salles de concerts vous agressent lorsque vous allez voir vos artistes préférés et que les labels empêchent les journalistes de parler de leurs artistes et de venir aussi voir les concerts, il ne faudra pas s’étonner que la population désavoue leurs idoles et que l’on verra même les NRJ Music Awards disparaître dans 10 ans, et tout ça sans que ce soit la faute des artistes eux-mêmes. Ce serait le pire scénario d’avenir possible pour la musique.

Pour cette raison, je préfère penser pour me rassurer que ma petite mésaventure n’est qu’un incident isolé…

Roy

Tags

You Might also Like