LOADING

Type to search

News FR

[Chronique] Unleashing The Beast – Jusqu’aux dernières heures

Share

Unleashing The Beast est un groupe de Metalcore venu du Mans formé en 2010 et composé de Gary (chant), Benjamin (guitare et chant), Dylan (basse) et Kenny (batterie). Après un premier EP en 2012 suivi d’une tournée régionale, le quatuor revient avec « Jusqu’aux dernières heures », son nouvel album réalisé chez NDSE Recordings (Betraying The Martyrs, Novelist : rien que ça !)

Influencés entre autres par As I Lay Dying, Parkway Drive, Breakdown Of Sanity ou encore The ARRS !, qu’on ne présentent plus, Unleashing The Beast a su faire face aux clichés sur le metal qui, disons le, n’a pas toujours bonne réputation en France (malheureusement), et imposer son style tout en prenant exemple sur ses confrères. Le moins que l’on puisse dire c’est que ça fonctionne assez bien puisqu’ils nous surprennent avec un son très flatteur, des chants (clair et hurlé) efficaces, le tout dans un univers atmosphérique et mélodique, sans oublier un peu (beaucoup) de bourrinage, sinon c’est pas drôle.

N’oubliant pas d’où ils viennent, leurs textes sont tous écrits en français avec un petit bémol cependant : ils sont pour la majorité difficiles à comprendre, on se fie donc aux lyrics vidéos, comme celle-ci par exemple.

L’album commence avec l’intro opressante «XXI.XX.II» : on s’attend à du lourd dès le départ, et on espère ne pas être déçus.
S’enchaîne ensuite le premier titre : «Memento Qui Pulvis Es», la batterie est survoltée : on adore ! Un message pour ce morceau : profiter de la vie, et on est bien d’accord sur ce point.
« Chrysalide », le premier single est pour le moins qu’on puisse dire « puissant » : impossible de l’écouter sans bouger, un véritable shot de furie.
Un peu de douceur quand même avec « Die Luminis », l’interlude qui nous offre un solo de guitare envoutant pendant cette petite pause qui fait du bien mais qui est aussi belle qu’elle est courte.
On reprend comme il faut avec « Sous ce ciel de feu et d’acier » et son refrain entêtant qu’on est obligé de fredonner après la deuxième écoute.

En résumé, ce premier album d’Unleashing The Beast est bourré d’énergie et n’a rien à envier aux pros du genre outre Atlantique avec sa très belle production et ses quatres gars talentueux. Les titres sont efficaces, bien que trop courts pour la majorité. Sans prise de risque, il ravira certainement un bon nombre d’entre vous, aficionados du genre ou non.

« Jusqu’aux dernières heures » est disponible en écoute ici, ici, ainsi que sur iTunes, Spotify et Deezer.
Pour les intéressés du coin, le groupe donnera le dernier concert de sa tournée le 28 Novembre 2015 à Montbeliard, plus d’infos juste ici.

Tania G.

Tags: