Type to search

News FR

Mine is Yours, le 3e album des Cold War Kids

Share

Mine is Yours, le 3e album des Cold War Kids – sorti en France le 24 janvier 2011.

Après un premier disque sorti en 2006, Robbers and Cowards, le quatuor issu de Californie avait déçu une partie de ceux qui s’étaient emplis les oreilles de leur Loyalty to Loyalty de 2008. Autant dire que ce troisième opus est attendu au coin du bois !

Si ton truc, c’est le rock rageur, retourne tout de suite à ta gratte et éclate toi sur ton ampli. Cold War Kids nous propose plutôt du rock propret, carré, mais sans grande originalité. Le son est globalement bien produit, avec une guitare récurrente – sur Finally Begin, Bulldozer et Cold Toes on the cold floor – qui fait des chorus avec de la réverb, un peu à la manière des Shadows. Bien que la basse se mette plus en avant sur une partie des titres, l’ensemble est plutôt équilibré, et les parties de guitare rappellent que Jonnie Russel a dû beaucoup (trop ?) écouter U2…. Pourtant, un titre dénote dans cet ensemble, c’est Sensitive Kid : le son, pourrave pour les puristes, de batterie électronique lui donne une tonalité New Wave qui rencontrera peut-être son public… ou pas. C’est pourtant le seul morceau sur lequel on retrouve la voix typique dont nous a abreuvé sans fin Nathan Willett sur le premier album, voix qui était alors trop en avant. Sur le deuxième disque, c’était l’inverse, le chant était noyé dans un son sourd et gluant. Là, l’ingé chargé du mixage a enfin trouvé comment régler le potard à la bonne position. Des onze titres, se détachent Finally Begin pour son côté entraînant, plus que Out of the Wilderness qu’on croirait échappé d’un pub anglais de seconde zone, ainsi que celui qui clôt l’opus, Flying upside down, pour sa dernière minute où la guitare, enfin libérée, daigne prendre son envol.

par Alain Brouste.

Tags